L’atelier de Théâtre

L’univers du cirque comme chemin théâtral. Cette année et pour commencer, nous plongerons dans l’univers du cirque, afin d’emprunter le chemin de la création théâtrale. En effet, le cirque est un apprentissage très fondateur quant à la prise de conscience de l’acte théâtral et ce pourquoi et pour qui on produit cet acte.

 

Comme nous sommes au cirque, un certain cirque, le nôtre, il s’agit de faire des exploits visant à impressionner le public, soit par performance, soit par sa capacité à briller, émouvoir, faire frissonner, rire ou pleurer.

 

Les règles du cirque impliquent le respect du travail, le respect de ses partenaires et celui de son public. On n’entre pas sur la piste sans saluer, on ne sort pas sans être fier de son exploit et on attend les applaudissements. Mais pour cela, il faut auparavant s’être donné autant dans le temps de répétitions que dans le temps où l’on est en lumière. Autour, tout s’accorde pour que l’artiste soit au meilleur de lui-même, la musique, la lumière, l’équipe prête à agir si besoin d’assistance.

 

Petit à petit, l’apprenti apprend des numéros à sa hauteur, plus ou moins difficiles, mais ce qui compte c’est la ferveur qu’il met à l’exécuter et la conscience qu’il a de son public.

 

A chaque séance, l’équipe forme tour à tour le public et l’artiste sur scène, ce qui donne une dimension de représentation. Quand on est public, on est un spectateur attentif à ce qui se passe sur la piste, on attend son tour, et quand on entre en scène, on devient l’artiste en lumière.

 

Tout cela engendre la valorisation de soi, l’envie de se dépasser, le respect des règles, la patience, la solidarité des uns envers les autres, la notion d’équipe, de jusqu’au boutisme, de jubilation et aussi d’humilité.

 

Boum ba da boum! Boum! Boum!

Marie Ragu