L’atelier « Aide-moi à faire seul »

Avec Nicole.

La méthode d’enseignement de Maria Montessori repose sur des notions scientifiques, philosophique et éducative.

Elle est basée sur la manipulation d’un matériel sensoriel, attrayant progressif et rigoureux , dans les domaines de la vie pratique et sensorielle, de la lecture, de l’écriture, des mathématiques, de l’histoire géographie, des sciences.

C’est un matériel qui répond aux besoins de développement naturel de l’enfant, ordre, langage, mouvement, affinement sensoriel, développement social, en respectant ses périodes sensibles.

La démonstration est faite par l’éducateur, l’enfant manipule ensuite le matériel et peut reproduire l’opération seul autant de fois qu’il le voudra.

L’éducateur reste présent, observe, et est disponible seulement si l’enfant en a besoin.
La plupart du matériel Montessori offre la possibilité de contrôler seul l’exactitude de ce qui vient d’être fait.

Le but visé est de permettre à l’enfant de découvrir et surmonter ses erreurs en évitant que l’évaluation vienne de l’éducateur, mettant ainsi en valeur sa capacité a réussir seul.

L’un des points essentiels de la pédagogie Montessori est d’encourager l’autonomie et l’initiative.

 « Aide moi à faire seul »

Pour favoriser cette autonomie, l’attitude de l’éducateur est donc d’être en retrait. Chaque enfant a son propre chemin d’apprentissage, qu’il ait un handicap ou non.

C’est ce en quoi la méthode Montessori est intéressante …… s’adapter au rythme et aux besoins de chacun. Il est important pour l’éducateur d’être a l’écoute, d’observer, d’être attentif a tout signe émis par l’enfant pour personnaliser cet apprentissage.

L’observation des besoins et des ressources de chacun est essentielle afin de créer une démarche éducative centrée sur ses aptitudes .

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir.” M. Montessori

Le devoir du maitre n’est pas de parler, mais de rassembler et de disposer une série d’activités adaptées a chacun dans une ambiance préparée à ce effet.

C’est l’enfant qui s’approprie la connaissance, et qui absorbe ce qui l’entoure.

« L’activité individuelle est la seule faculté qui stimule et développe, et elle vaut pour tous les enfants à l’âge préscolaire comme pour ceux des écoles primaires et secondaires.

Notre œuvre d’adulte ne consistera pas à enseigner, mais à aider l’esprit de l’enfant dans le travail de son développement.

Aider donc chaque enfant a se développer en valorisant ses potentialités, en suivant au plus près et autant que possible l’ensemble des besoins de la croissance et de la vie, en essayant d’y répondre.

Nous sommes des collaborateurs de leur construction.