Enseignements du matin

Nicole Stock, éducatrice Montessori

Quand Ein Gedi a ouvert ses portes, il y a 4 ans, il paraissait comme une évidence, que l’éducation serait, elle aussi , différente.
Nous avons mis en place un accompagnement personnalisé, adapté au rythme, aux connaissances, aux intérêts et aux besoins de chacun,
favorisant ainsi la confiance en soi et l’estime de soi, et aidant à libérer le potentiel de chacun.
Nous stimulons ainsi la capacité à l’apprentissage, à l’autonomie et à l’initiative.
Cette méthode utilisée, est la méthode d’enseignement de Maria Montessori qui repose sur des notions scientifiques, philosophiques et éducative.

 

« L’activité individuelle est la seule faculté qui stimule et développe … Notre œuvre d’adulte ne consistera pas à enseigner, mais à aider l’esprit de l’enfant dans le travail de son développement. Nous sommes des collaborateurs de leur construction. »

Maria Montessori.

 

 

 

Claire Guillout, professeur et directrice

Enseignante depuis 9 ans au sein de l’Education Nationale, je me suis spécialisée pour travailler avec les enfants ayant des besoins éducatifs particuliers il y a cinq ans. J’ai ainsi pu coordonner un dispositif ULIS dans une école primaire dans le Val d’Oise.

Arrivant au bout de mes objectifs, j’ai décidé de quitter l’Education Nationale pour prendre part à l’aventure à Ein Gedi. Je souhaite apporter mes savoir-faire pour faire progresser les jeunes dans un cadre rassurant et motivant.

Ayant moi-même toujours envie de progresser, je me tiens informée des nouvelles pédagogies qui pourraient convenir aux élèves et fais de nombreuses formations sur les nouvelles méthodes d’apprentissage.

J’attends également beaucoup des jeunes, qui m’aident à évoluer et à remettre en question mes techniques d’enseignement.

Je suis présente à l’école tout au long de la semaine où j’ai le plaisir d’assurer les cours tous les matins et de m’occuper de l’administratif les après-midis.

Lilla Fiedler, assistante pédagogique

Je suis éducatrice spécialisée, en service civique à Ein Gedi.

Au cours de mes études à l’Université de Szeged en Hongrie, j’ai eu l’occasion de travailler avec des personnes de tous âges, de la petite enfance à l’âge adulte.

L’année dernière, lorsque j’ai souhaité avoir des informations sur le système de l’éducation spécialisée en France, j’ai découvert le site Web d’Ein Gedi. J’ai beaucoup aimé la page d’accueil et l’utilisation du terme « jeunes extra-ordinaires », a attiré mon attention.

Je suis présente à Ein Gedi tous les jours de la semaine.

Au cours des ateliers du matin, j’aide l’enseignant à commencer la journée puis aide individuellement chaque élève à développer ses compétences en fonction de son niveau.

Chaque lundi, à l’heure du déjeuner, j’accompagne deux jeunes au Café Beaulieu, dans le petit restaurant « à l’heure d’Ein Gedi » dans lequel ils servent des paninis.

Je participe aux activités de l’après-midi où ma tâche la plus importante est de coordonner les élèves afin de faciliter le travail de l’enseignant.

Mon objectif le plus important est d’établir une atmosphère appropriée où tous les élèves peuvent se sentir bien et progresser chacun à leur niveau.

 

Valérie Vidil, psychologue clinicienne.

Je participe à la grande aventure de Ein Gedi depuis juin 2017,  je chemine aux côtés de l’équipe pédagogique, et assiste à leurs réunions bi-mensuelles.

Au cours de ces rencontres , nous avons des échanges nourris, nous cherchons comment répondre au mieux aux besoins de chaque jeune, comment ajuster l’organisation  et l’ambiance des cours,  mais aussi nous créons des liens entre nous,  les professeurs, les intervenantes, les dames cantines… .

Ces croisements  de regards et de paroles sur les jeunes, sur leur travail et leurs productions, aident à la cohérence de l’équipe.

Nous voulons, au delà des apprentissages créer un vivre ensemble respectueux de chacun et lieu de croissance pour tous .